Caroline Gagné, artiste
Réalité virtuelle et installation sonore
2021

Extrait du communiqué :
Dans le cadre du 50e de l’École d’art, la Galerie des arts visuels accueille Caroline Gagné, finissante au baccalauréat de la décennie ‘90. 

L’exposition regroupe deux projets récents. Autofading_Se disparaître questionne la place du corps dans l’expérience de réalité virtuelle. Nous voilà plongés au cœur d'une forêt générée en nuées de points. L’environnement virtuel balayé par le vent, la neige et le brouillard devient plus calme lorsque le spectateur adopte des mouvements lents. Cette quiétude disparait dès que l’observateur fait un geste soudain. La tempête se lève alors, ne laissant perceptibles que des ombres de particules volatiles.
​L’œuvre intitulée Bruire, procède quant à elle d’une application de synchronisation sonore et vidéographique où un vieil iPhone joue une composition sonore multipiste tout en recevant les données d’un capteur de vibrations. Les microtremblements qui en résultent sont visibles à travers de courtes boucles vidéographiques montrées à l'écran. Récepteur et émetteur de données invisibles, l’iPhone déconnecte paradoxalement l’utilisateur d’une certaine corporéité que le son et la vibration ont le potentiel de réactiver.