Caroline Gagné, artiste

Ce qui avait besoin de bouger [...] bougeait

Résidence au centre Rad'Art
2019

Le projet proposé à Rad'Art s'inscrit dans la suite de ma recherche à partir des phénomènes de vibration et de tremblement de la matière.

Die Geburt der Tragödie

Œuvre in situ
2018

Projet réalisé en duo avec Thomas Straub
​​Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli

Contretypes

Essai vidéographique et photogrammes
2014

Caroline Gagné et François Lamontagne s’intéressent à la nature instable de la glace ainsi qu'à sa capacité à contenir et à faire perdurer la matière.

Limiter les craquements

Expérience d'écoute, art sonore et écrit
2012

Les participants ont été invités à porter une attention sans hiérarchie aux sons présents dans leur environnement.

...les sentiers battus

Art web et installation interactive
2008

C’est le passage d’individus à proximité de l’espace de présentation qui, dans cette œuvre évolutive, entraînait l’apparition progressive du sentiers.

Percer le jour

Intervention dans l'espace public
2005
Si le projet initial de Caroline Gagné – percer un trou dans le mur du Mail Centre-Ville pour inviter les oiseaux à y circuler librement – n’a pu être réalisé en raison de contraintes administratives, l’artiste a néanmoins réussi à y introduire leur chant

Déplacement d’air

Art Web
2003

Ces petites fenêtres montraient autant de vidéos en boucle de sacs de plastiques accrochés aux arbres, qui comme les pop up, sont perçus dans cette oeuvre comme le reflet de nos habitudes de consommation.​

Prise d'air

Installation et performance sonore
2002